Hypoplasie mammaire Genève

women's maroon bralette beside pair of black pointed-toe shoes

La chirurgie plastique de sein ou ce qui est généralement connue sous le nom d’augmentation de sein dans Genève est la technique qui te permet d’augmenter la taille du sein, l’augmenter et le rajeunir, par un implant ou un implant de sein. De plus, il remodèle le sein et lui donne une forme naturelle avec une taille proportionnelle à la taille du dos, à l’anatomie du sein et du corps de la patiente, tout en s’adaptant aux goûts et modes de vie de la patiente.
Pour un résultat optimal, une évaluation individuelle de chaque patient est essentielle afin de décider de la prothèse appropriée en forme et en taille, pour chaque cas particulier. Pour cette raison, il existe un protocole pour le choix des implants basé sur les proportions du corps de chaque patient. Les prothèses actuellement utilisées sont de la dernière génération, dont celles en gel silicone cohésif de haute qualité, le plus sûr du marché.

Ce type d’intervention s’adresse surtout aux femmes qui ont un très petit torse en raison de sa constitution, qui ont des asymétries ou un espace important entre les deux seins, à celles qui ont perdu beaucoup de volume ou qui ont chuté après la grossesse et l’allaitement. Et aussi pour les femmes qui ont subi une mastectomie.

Qu’est-ce que l’hypoplasie mammaire ?

L’hypoplasie mammaire est définie comme le volume du sein insuffisamment développé par rapport à la morphologie générale de la patiente. C’est proche de ce que l’on appelle les seins tubéreux ! L’hypoplasie peut être primaire (seins plus petits après le développement) ou peut apparaître plus tard, après une perte de poids importante ou pour une grossesse suivie de l’allaitement. Elle peut être isolée ou associée à une ptose (chute) de la glande et à un relâchement de la peau.
Il existe plusieurs voies d’accès pour la mise en place de la prothèse

Même s’il existe différentes voies d’accès ou d’approche (lieu de l’incision) pour la mise en place de la prothèse – auréole ou sillon mammaire – le choix dépendra des circonstances de chaque patient et de l’évaluation du chirurgien. Il ne faut pas oublier qu’elles laissent toutes des cicatrices invisibles après un court laps de temps.

Dans les cas où il n’y a pas de malformations ou de chute importante des seins et où, par conséquent, il n’est pas nécessaire de changer la forme ou même la position du halo, l’approche la plus recommandée est l’incision dans la gorge sous-mammaire. Les raisons de l’utilisation de cette approche dans la chirurgie d’augmentation mammaire à Genève sont les suivantes :

  • Moins de visibilité : le halo est le centre optimal du sein, donc toute cicatrice à ce niveau est plus visible qu’une cicatrice de qualité égale située dans le sillon du sein, un petit point visible. De plus, l’incision est pratiquée au point le plus bas du sein, de sorte que la chute naturelle du même sein peut le recouvrir complètement.
  • Moins de perte de sensibilité avec le lifting du sein : la perte de sensibilité ou l’altération de la même est assez rare. Il y a plus de cas et ils sont plus graves lorsqu’on utilise le halo comme approche.
  • Contracture capsulaire : la flore bactérienne de la peau de l’auréole et du mamelon est beaucoup plus riche que le sillon sous le sein. Pour cette raison, la contamination de l’implant qui commence la contracture capsulaire est plus susceptible de se produire si vous utilisez la voie halo que l’utilisation de la rainure sous le sein.

admin1962

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.